Business Solution

L’élection du président des Etats-Unis devrait être saluée par les marchés américains mercredi … à moins que le capharnaüm de 2000 se reproduise, durant lequel on avait attendu le résultat des élections US durant plusieurs semaines (!), semant le trouble sur les marchés américains et mondiaux.
Le titre PIERRE ET VACANCES sera à surveiller dès 9h ce lundi. Le journal Investir a évoqué ce week-end, des rumeurs de démantèlement du groupe qui serait scindé en 3 parties. Center Parcs serait vendue à la COMPAGNIE DES ALPES et la branche Immobilier à KLEPIERRE. Cela me semble être beaucoup trop précis pour que cela ne soit qu’une rumeur. Je ne sais pas encore si le marché va prendre cette rumeur au sérieux demain matin mais ça pourrait relancer la spéculation sur le titre. Pourtant lorsque l’on regarde le graphique ci-dessous, le marché ne semble pas jouer ce scénario à moins que les investisseurs soient davantage préoccupés par la publication des résultats annuels prévus pour décembre. PIERRE VACANCES risque de publier un exercice en perte, ce qui n’est jamais arrivé après 2006. (Je n’ai pas retrouvé l’historique des exercices d’avant 2006 mais de toute façon, les infos financières que j’ai, me suffisent amplement). La tendance est clairement baissière avec des cours coiffés par l’oblique baissière (dessinée en orange). Le titre devrait cependant retrouver un peu de répit grâce au support des 12,7-13,1. Le passage franc de l’oblique permettra de vaincre la tendance actuelle et de donner un signal d’achat.


- si le titre ouvre flat, je passerai à l’achat ce qui permettra de renforcer la lignette qu’il me reste. Si les volumes arrivent par la suite et que le titre décolle, je renforcerai encore et encore. - si le titre ouvre en hausse de 5-7 %, je ne fais rien, je surveille les volumes et le carnet d’ordre.
C’est le niveau des volumes qui me fera rentrer sur le titre. Si on est à plus de 10-10 000 titres échangés à 9h05, 20000 à 9h20 avec une hausse du même niveau, je rentrerai léger et je renforce éventuellement au-dessus de la résistance des 14,4. La stratégie des jours suivants dépendra surtout de cette journée de lundi …
On suivra attentivement les mouvements NEOVACS dont les résultats cliniques sur la maladie de Crohn seront présentés en novembre. Il arrive parfois qu’il y ait des fuites concernant le résultat de ces études … surtout ces derniers temps. Il suffit de constater la forte hausse du cours d’AB SCIENCES avant les communiqués de la semaine dernière, pour s’en rendre compte …
que fait l’AMF ? Rien …
Côté entreprises, nous allons assister à un déluge de publications de CA et bien évidemment, gare aux déceptions, elles risquent d’être encore nombreuses. Je jouerai donc très peu de publications de résultats / CA encore cette semaine, me concentrant plutôt sur l'option binaire en suisse.

De nombreux éditeurs de logiciel ont vu leur CA frémir au T3. Etant donné qu’AXWAY SOFTWARE s’attend à un redressement de ses marges au 2ème semestre, on peut s’attendre à une bonne publication de leur CA T3, le 6 novembre. Je prendrais certainement une position sur le titre … que je pourrais renforcer en cas de bonne surprise.
Etant donné que le marché publicitaire a visiblement marqué une pause en septembre, je ne vois pas comment les chiffres de HI-MEDIA pourraient être bons. Je m’attends à un CA en baisse bien que le micro-paiement devrait contrebalancer la baisse du CA. Je reste persuadé que la boite suscitera l’intérêt de prédateurs, je rappelle qu’on a déjà eu des rumeurs d’intérêts de la part d’INGENICO par le passé.
Se dirige-t-on vers un énième PW pour VALLOUREC ? Réponse jeudi 7 décembre après bourse.
Je m’attends à un CA en baisse sur CEGEDIM. Et si la société en profitait pour annoncer une cession tant attendue qui permettrait à la société de se désendetter ? On peut s’attendre à un peu de spéculation sur ce titre d’ici jeudi … bien qu’il soit léthargique depuis quelques semaines !
Les veilles de publications donnent souvent lieu à de la spéculation sur le titre DERICHEBOURG. Je m'attends à un CA au T4 en baisse de 7-10 %. On devrait en savoir plus concernant les restructurations à venir et sur les intentions du PDG concernant son renforcement dans le capital de sa société. Comme je le pressentais la semaine dernière, le gap a été comblé.